Focus sur le métier du webmarketeur, ce professionnel du web spécialisé en marketing qui a pour objectif d’augmenter la visibilité et le trafic d’un site web, et par conséquent le volume de vente généré par ce dernier, en faisant appel à différents outils du web.

Les compétences-clés et les qualités d’un webmarketeur

Comme son nom l’indique, le webmarketeur qui est aussi appelé Responsable marketing online ou Chef de projet web se doit avant tout d’avoir des compétences dans le web et en marketing. En effet, une connaissance poussée en marketing est plus que nécessaire afin de pouvoir concevoir les stratégies adaptées aux objectifs de l’entreprise. De plus, une excellente connaissance des marchés et des habitudes de consommation des clients et des prospects permet aussi d’aligner les moyens mis en œuvre avec lesdits objectifs. Selon les cas, le webmarketeur peut par exemple être amené à combiner la communication par la distribution de clés USB fun comme sur http://bestofusb.com/ à une stratégie marketing digitale telle que l’e-mailing.
D’autre part, de solides compétences techniques en informatique notamment en développement web sont indispensables. Autrement dit, le webmarketeur doit parfaitement maîtriser les grands logiciels de productions à l’instar de la suite Adobe, les langages courants du web, ainsi que les méthodes de référencements et les outils de qualification et d’évaluation d’audience. Outre cela, il doit avoir un goût prononcé pour les chiffres et avoir une forte capacité de négociation.
Généralement, des études supérieures de commerce, de communication ou encore d’informatique avec une spécialisation en webmarketing sont les bonnes bases pour devenir webmarketeur.

Ses véritables missions dans le webmarketing

La mission principale du webmarketeur est d’agir sur la stratégie marketing et commerciale d’une entreprise, et ce, grâce à des outils/produits web afin de garantir une visibilité et un trafic élevé au site et par conséquent un volume de vente optimal. Pour ce faire, il doit :
– travailler sur l’établissement d’un cahier de charge en vue de la définition d’un système de commercialisation en accord avec les objectifs et les paramètres du projet.
– Élaborer, concevoir et mettre en ligne le site internet en collaboration avec les équipes de production. Cela implique qu’il doit participer aux choix en ce qui concerne l’ergonomie et la charte graphique du site, le mode de navigation, les contenus éditoriaux…
– faire la promotion du site par la mise en place d’outils divers tels que le référencement, le marketing viral, le partenariat, le netlinking, la publicité digitale, l’affiliation…
– contrôler l’ensemble des processus de communication pour assurer un compte-rendu fidèle des actions menées ainsi que leur impact.
– faire un suivi et une analyse de l’audience du site à l’aide d’un tableau de bord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *